Les interventions des Csapa en centre pénitentiaire, fin 2014

Fin 2014, un CSAPA référent a été nommé dans chacun des 9 établissements pénitentiaires de la région. Ils ont vu 1100 détenus dans l’année, dont un tiers orienté par l’UCSA, un quart par le SPIP et un quart de l’initiative de la personne. L’addiction la plus dommageable est l’alcool (56%) suivie des opiacés (21 %) et du cannabis (19 %). D’après les données dans certains cas mal renseignées, 20 % des détenus suivis par els CSAPA ont bénéficié d’un dépistage des virus des hépatites B, C et du VIH.

Date de publication

Novembre 2015

Nombre de pages

8

Lieu d'édition

Bordeaux

Type de document

Rapport d'étude

Auteur

ORS Aquitaine

Commanditaire

ARS Aquitaine

Financeur

ARS Aquitaine

Diffusable

Oui

Niveau géographique

Région, Territoires de santé

Territoire d'étude

Aquitaine, Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Béarn-Soule, Navarre-Côte basque