Les Csapa ambulatoires, fin 2014

Fin 2014, les 13 CSAPA installés dans la région ont enregistré une file active de 15000 patients. L’alcool est l’addiction la plus dommageable pour près de la moitié des consultants, les opiacés et les produits détournés pour 15 %. Environ 45% des personnes ont contacté le centre de leur propre initiative, mais près d’un quart est orienté par la justice et 20% par les médecins de ville ou hospitalier. Sur l’ensemble des patients, 18 % prennent un traitement de substitution aux opiacés (méthadone ou buprénorphine). Les CSAPA ont enregistré 153000 consultations avec les patients dont la moitié réalisée par les médecins et les infirmiers.

Date de publication

Novembre 2015

Nombre de pages

20

Lieu d'édition

Bordeaux

Type de document

Rapport d'étude

Auteur

ORS Aquitaine

Commanditaire

ARS Aquitaine

Financeur

ARS Aquitaine

Diffusable

Oui

Niveau géographique

Région, Territoires de santé

Territoire d'étude

Aquitaine, Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Béarn-Soule, Navarre-Côte basque