ors-aquitaine.org
Image default
Info Santé

Comment différencier un bouton d’herpès labial et un bouton d’acné ?

Comment différencier un bouton d’herpès labial et un bouton d’acné ?
Notez cet article



Sept millions de personnes souffrent en France d’herpès labial communément appelé bouton de fièvre. Cette infection très contagieuse et gênante ne doit pourtant pas être confondue avec un bouton d’acné dont les causes et les traitements sont très différents.

Un herpès labial, aussi appelé bouton de fièvre, est une infection due au virus herpès simplex de type 1 (HSV-1), qui se transmet par contact avec une surface contaminée (par exemple quand on boit dans le même verre qu’une personne infectée), lorsque la lèvre présente une lésion (lèvre gercée, coupée…).

Comment reconnaître un bouton de fièvre ?

Le bouton de fièvre se présente sur le bord de la lèvre sous forme de petites vésicules translucides en « bouquet » avec du liquide à l’intérieur. L’apparition des boutons est précédée de signes précurseurs (picotements, brûlures, démangeaisons) 2 jours à 6 heures avant. Au bout de quelques jours, les vésicules vont se percer et former des croûtes.

L’herpès labial se soigne avec des baumes ou des crèmes antivirales, ou parfois des comprimés. Ces derniers doivent être pris en tout début de poussée ou en prévention (avant même l’apparition des boutons) pour être efficace.

Reconnaître un bouton d’acné

Le bouton d’acné n’est pas dû à un virus et n’est pas contagieux. Il est dû à une inflammation causée par l’obstruction des pores de la peau. Contrairement à l’herpès labial, le bouton d’acné se sera pas situé sur la lèvre mais en périphérie (par exemple au coin de la lèvre) sous forme de petite papule remplie de pus. Il est beaucoup moins gros et prend la forme d’un bouton rouge avec parfois une pointe blanche ou noire.

Normalement, un bouton d’acné est gênant mais il ne gratte pas. Il guérit en deux ou trois jours et ne forme pas de croûte. L’acné se soigne soit par antibiotiques (cyclines), soit avec des traitements (rétinoïdes locaux ou oraux) qui atrophient temporairement les glandes sébacées pour limiter les poussées.

Points communs entre l’acné et l’herpès labial

L’herpès labial comme le bouton d’acné sont de pathologies chroniques et évoluent par poussées qui peuvent être plus ou moins prolongées et fréquentes (jusqu’à plusieurs poussées par mois). Certains personnes semblent plus prédisposées que d’autres, et l’on constate souvent des facteurs déclenchants (stress, fatigue, traumatisme local, exposition au soleil…). Pour l’acné, la fréquence diminue généralement après 20 ans.

Évitez de gratter, toucher ou percer les boutons : vous risquez de créer une porte d’entrée pour une infection secondaire et dans le cas de l’herpès, de répandre le virus à d’autres parties du corps.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Qu’est-ce que la ceinture scapulaire ?

adrien

Le microbiote, cet inconnu qui nous veut du bien ?

adrien

Vrai ou faux ? Cinq choses à savoir sur le CBD

adrien

Les 4 gestes barrières à respecter contre la Covid-19

adrien

Le sport fait-il maigrir ?

adrien

Qu’est-ce que la technique des abdos hypopressifs ?

adrien