ors-aquitaine.org
Image default
Info Santé

Comment les aides auditives améliorent-elles la qualité de vie ?

Comment les aides auditives améliorent-elles la qualité de vie ?
Notez cet article



Un adulte sur cinq souffre de troubles de l’audition. Une pathologie sous-estimée mais qui engendre de graves répercussions sur la santé et la qualité de vie. Les aides auditives peuvent améliorer bon nombre de ces problèmes.

Six millions de Français souffrent de problèmes d’audition, soit un adulte sur cinq. Le chiffre atteint même 50 % chez les plus de 80 ans. La perte d’audition liée à l’âge (presbyacousie) n’est pas seulement gênante ; elle a de graves répercussions sur la santé. Selon une étude de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) parue dans The Journals of Gerontology et citée par Hear-it, un site spécialisé dans la déficience auditive, le risque de démence est accru de 21 % chez le sujet présentant un déficit d’audition non corrigé, et le risque de devenir dépendant dans la vie de tous les jours est accru de 28 %. Pour les hommes, le risque de dépression augmente également de 43 % chez les personnes non corrigées. Une autre étude américaine montre que les personnes souffrant de perte auditive présentent un taux de déclin cognitif 30 à 40 % plus rapide que celles sans problème d’audition.

Perte auditive : des répercussions méconnues sur la santé

Phénomène moins connu, la perte auditive perturbe aussi l’équilibre. D’après une étude de l’Université John Hopkins de Baltimore, une perte auditive de 25 dB multiplie par trois le risque de chute parmi les participants âgés de 40 à 69 ans. « La perte de la fonction d’équilibration (fonction vestibulaire) ou presbyvestibulie, concourt au fléau que sont les chutes à répétition de la personne âgée », confirme Hung Thai-Van, ORL et chercheur au Centre des Neurosciences de Lyon. La perte d’audition engendre surtout une altération de la qualité de vie : isolement social, problèmes  de concentration, perte d’autonomie, perte d’intérêt, anxiété et même troubles sexuels.

Aides auditives : des appareils plus modernes et mieux remboursés

Malgré tout cela, la perte auditive est souvent sous-estimée par les patients qui attendent en moyenne 7 à 10 ans avant de se faire appareiller. Souvent par crainte d’une stigmatisation ou en raison du coup élevé des appareils (1.535 euros en moyenne selon le Syndicat professionnel des Audioprothésistes UNSAF). Pourtant, les appareils auditifs modernes sont aujourd’hui à la fois discrets et très performants. Ils ne se contentent pas d’amplifier le son, mais l’adaptent à la pathologie du patient et atténuent le bruit environnant.

Certains appareils auditifs font même office d’écouteurs Bluetooth pour passer des appels et écouter la télévision. Quant au problème tarifaire, il est en passe d’être résolu grâce au plan « 100 % santé » mis en place par le gouvernement. À partir du 1er janvier 2021, les prothèses auditives seront remboursées à 100 % par l’Assurance maladie, sous réserve qu’elles soient éligibles.

Cela vous intéressera aussi

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Quelle est la meilleure heure pour faire du sport ?

adrien

Les aliments périmés que l’on peut toujours consommer

adrien

Les Français prennent-ils soins de leur bouche ?

adrien

Les biotechnologies vont-elles révolutionner notre quotidien ?

adrien

comment éviter la buée sur les lunettes ?

adrien

Vrai ou faux ? Cinq choses à savoir sur le CBD

adrien