ors-aquitaine.org
Image default
Info Santé

obligations de l’employeur et droits du salarié après le déconfinement

obligations de l’employeur et droits du salarié après le déconfinement
Notez cet article



Généralisé depuis le début du confinement, le télétravail, qui restait anecdotique avant la pandémie de Covid-19, est devenue la norme. Et malgré le déconfinement en date du 11 mai, le télétravail reste la solution privilégiée par les employeurs et les salariés. Mais quelles sont les obligations des employeurs et les droits des salariés dans une telle situation ?
 

D’après une étude de Malakoff Humanis sur le télétravail en confinement, 39 % des salariés du privé travaillent de chez eux depuis le 17 mars. Si avant l’épidémie de coronavirus les entreprises étaient plutôt frileuses à l’idée de laisser travailler seuls chez eux leurs employés, le télétravail est rapidement devenu l’unique solution au maintien de l’activité. Et même si celui-ci n’a pas toujours été organisé dans les règles, 73 % des salariés interrogés se disent favorables à une poursuite du     télétravail après la crise. Mais quelles sont les obligations des employeurs et les droits des salariés dans de telles circonstances ?

Télétravail : qu’est-ce-que dit la loi ?

Défini par l’article L1222-9 du Code du Travail, le télétravail « désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication. » D’après l’article, le télétravail doit être « mis en place dans le cadre d’un accord collectif ou, à défaut, dans le cadre d’une charte élaborée par l’employeur après avis du comité social et économique, s’il existe. » Toujours d’après cet article L1222-9, les conditions d’exécution du télétravail doivent être précisées par l’employeur : passage au télétravail et retour au bureau, plages horaires de contact du salarié par l’employeur, régulation de la charge de travail… L’article L1222-11 précise par ailleurs « qu’en cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d’épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l’activité de l’entreprise et garantir la protection des salariés. »

Télétravail et déconfinement : les obligations des employeurs

Même si le déconfinement est effectif depuis le 11 mai, la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud a rappelé que les entreprises devaient poursuivre au maximum le télétravail quand cela était possible. Pendant cette période de télétravail, l’employeur doit respecter plusieurs obligations.

  • Si l’employeur refuse le télétravail à ses salariés, ce qui est son droit, il doit néanmoins motiver son refus en démontrant que la présence du salarié est nécessaire au sein de l’entreprise pour le bon fonctionnement de celle-ci.     
  • L’employeur doit informer son salarié sur les restrictions d’utilisation du matériel informatique, de la messagerie électronique ou de tout autre équipement dont il a l’usage pour son métier. Il doit préciser les sanctions encourues par le salarié en cas de non-respect de ces règles d’utilisation.     
  • Autre obligation de l’employeur, la convocation de son employé pour un entretien annuel afin de faire le point sur sa charge de travail et son activité en télétravail.     
  • L’employeur doit fixer les horaires de travail et doit respecter les temps de pause et de déjeuner.

Quels sont les droits des salariés en télétravail après le déconfinement ?

Les salariés en télétravail conservent les mêmes droits que lorsqu’ils travaillent physiquement au sein de l’entreprise, que ce soit en terme de rémunération, de congés payés, de temps de travail ou encore d’avantages sociaux (tickets-resto, mutuelle d’entreprise, 13ème mois…).

  • Tout comme au bureau, l’employé a le droit, en télétravail, à des temps de repos et à une pause déjeuner. Les plages horaires de disponibilité du salarié doivent être établies par l’employeur.     
  • Le salarié peut refuser d’utiliser son ordinateur personnel. L’employeur doit en effet lui fournir le matériel nécessaire à la pratique du télétravail.     
  • En cas d’accident durant la période de télétravail, le salarié est couvert pour risque accident du travail, dans la mesure ou cet accident est survenu sur le lieu où se déroule le télétravail et pendant les horaires de celui-ci.    
  • Le salarié en télétravail conserve les mêmes droits qu’au bureau, à savoir l’accès à la formation professionnelle, l’affiliation au régime général de sécurité sociale et au régime de retraite complémentaire, l’affiliation à la mutuelle d’entreprise…    
  • L’employé a par ailleurs droit au paiement des heures supplémentaires si celles-ci ont été faites à la demande de l’employeur.     
  • Concernant le remboursement des frais liés au télétravail, le salarié peut se voir rembourser une partie de ses frais. Cependant, depuis une réforme du Code du travail de 2017, l’employeur n’est plus obligé d’accorder un remboursement intégral ou forfaitaire des frais engendrés par le télétravail.
     

Cela vous intéressera aussi

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information



Source link

Autres articles

Combien de fois faut-il aller à la selle chaque jour ?

adrien

Quelle est la meilleure heure pour faire du sport ?

adrien

Qu’est-ce que la ceinture scapulaire ?

adrien

Quels sont les meilleurs masques de protection contre les virus ?

adrien

quels sont ses bienfaits et comment la préparer ?

adrien

6 vertus du café pour la santé

adrien